Déviations

Une déviation temporaire du GR®89 a été mise en place entre la Bâtie d’Urfé (St-Etienne-le-Molard) et le prieuré de Montverdun par la FFRandonnée Loire. En effet, suite aux inondations du Lignon en décembre 2021, le cheminement piéton était devenu problématique sur cette portion ; des travaux vont se dérouler à partir de septembre 2022. Voir la déviation.

Inauguration de la partie Thiers à Felletin le 7/10/21

Prolongement du Chemin de Montaigne

 

Actuellement
- La partie Thiers (Puy-de-Dôme) à Felletin (Creuse) est homologuée et balisée. Toutes les randofiches sont téléchargeables sur les sites des CDRP dans l'onglet "Tracé du chemin".

 


- La traversée de la Durolle à la sortie de Thiers, avant qu’elle ne se jette dans la Dore, nécessite la construction d’une passerelle ; celle-ci devrait être achevée en juin 2022. Pour ne pas retarder l'ouverture de l'itinéraire, un itinéraire provisoire de contournement est mis en place.

 

 

 

Evolution jusqu’au château de Montaigne et Bordeaux

 

Le tracé est défini de manière précise entre Felletin et le château de Montaigne (limite Dordogne/Gironde) et doit encore être officialisé. Il est simplement dessiné mais reste à confirmer pour ce qui de la traversée de la Gironde et de l’arrivée dans le centre de Bordeaux. Au total, le chemin de Montaigne atteindra quasiment 800 km.

Une réunion s’est tenue le 19 janvier 2022 avec les CDRP de la Creuse, de la Haute-Vienne, de la Dordogne et de la Gironde, afin de faire le point sur l’avancement du projet et envisager le calendrier suivant :

- en Creuse (après Felletin) : homologation du projet par la FFrandonnée en avril 2022 si possible, sinon en juillet 2022 ; le chemin irait alors jusqu’à Sauviat sur Lige (Haute-Vienne), ce qui représente une longueur totale de 410 km depuis Lyon ;
- en Haute-Vienne (550 km environ) : achèvement envisagé en 2023 ;
- en Dordogne (720 km environ) : achèvement envisagé en 2023 ;
- en Gironde jusqu’à Bordeaux-centre (790 km environ) : espéré en 2023/2024, mais beaucoup reste à faire pour finaliser le projet.

Mise en place d’une gestion commune pour l’ensemble de l’itinéraire :

 

- Compte tenu de l’inachèvement du projet, la mise en place d’une structure de gouvernance réunissant tous les partenaires potentiels paraît prématurée. Pour l'instant, une gestion commune sera assurée par des réunions régulières entre les CDRP.